Les tests Blu-ray d'HYMER DAXTER

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Layer Cake

Message par HYMER DAXTER » 09 novembre 2013, 22:58

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Un dealer de cocaïne respecté au sein de l'élite de la mafia anglaise désire prendre
sa retraite. Un ponte du milieu lui confie une dernière mission : retrouver la fille
aînée de son vieil ami Eddie Temple, un puissant criminel.
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Layer Cake
* Titre original : Layer Cake
* Columbia Tristar
* Comédie
* Grande-Bretagne / 2004
* Réalisateur : Matthew Vaughn
* Acteurs : Daniel Craig, Colm Meaney, Keneth Cranham, Sienna Miller
* Producteurs : Matthew Vaughn, Adam Bohling, David Reid
* Scénaristes : J.J. Connolly
* Musique : Ilan Eshkeri, Lisa Gerrard
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : MPEG-2 / Couleurs / Durée : 124 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Français Dolby Digital 5.1 / Originale Dolby Digital et PCM 5.1
* Sous titres : Français (non imposés sur la V.O), anglais, anglais pour sourds et malentendants
* Boîtier amaray
* INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de Layer Cake
propose un rendu global en demi-teinte. Le piqué est bon, mais fluctuant. Bien plus gênants
encore, quelques plans flous sont à mentionner (Chapitre 5 à 0.33.23 et à 0.33.49/chapitre 10,
à 1.02.06). La définition est convaincante mais reste loin derrière les références actuelles.
Le résultat à l'écran se traduit par un manque de précision et de stabilité. A noter également
la présence de bruits vidéo sur certaines textures. Après avoir décrit les points négatifs, il
est temps d'énumérer les éléments positifs de ce transfert. Tout d'abord, la palette colorimétrique
est chaleureuse, elle dispose d'une plage dynamique très étendue et procure une sensation de
réalisme appréciable. Les scènes sombres sont superbement transposées et l'excellente gestion des
contrastes permet une lisibilité sans failles des quelques séquences diurnes. La profondeur de
champ n'est pas en reste et affiche les perspectives avec une belle franchise, notamment lors
des panoramas aériens. Enfin, la fluidité lors des mouvements de caméra est excellente, aucune
trépidation en vue. Loin d'être parfait, ce transfert blu-ray possède néanmoins suffisamment
d'arguments pour profiter d'une image agréable, aux couleurs réalistes et au rendu cinéma élégant.

Image

* Piqué : Bon mais instable
* Définition : Bonne
* Contrastes : Excellents
* Colorimétrie : Vaste et chaleureuse
* Fluidité : Excellente
* Compression : Bonne
* Grain : Non
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : Quelques plans flous

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française Dolby Digital 5.1 nous offre un mixage convaincant et généreux en
effets surround. Ces derniers bénéficient même parfois d'un traitement particulier afin
de créer une atmosphère sonore originale. Les basses fréquences sont puissantes sans pour
autant être envahissante. L'excellent travail sur les voix permet de profiter d'une superbe
restitution des dialogues. La version originale PCM 5.1 dispose d'un mixage plus aéré,
dynamique et enveloppant.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Matthew Vaughn nous offre avec Layer Cake une sympathique comédie déguisée en polar musclé.
Le casting surprend par sa diversité. Daniel Craig en anti-007 délivre une prestation
pleine d'humour et d'autodérision. Même si le scénario n'a rien de bien original et que
certaines ficelles ont déjà été tirée mille fois, le résultat est plaisant et sans prétention.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Commentaires audio du réalisateur et du scénariste
-2 fins alternatives
-14 scènes supplémentaires avec commentaire audio optionnel
-Interview de l'équipe du film
-Making-of
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Saawariya

Message par HYMER DAXTER » 17 novembre 2013, 20:26

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Le destin réserve bien des tours à Raj et il est loin de se douter que les quatre prochaines
nuits vont changer le cours de sa vie. SAAWARIYA raconte sa rencontre fortuite avec la
mélancolique Sakina dont il tombe éperdument amoureux dans le cadre enchanteur de la petite
ville de Simla, nichée dans les hauteurs du nord de l'inde et reconnue pour ses lacs
étincelants, sa brume mystérieuse et ses pins majestueux bercés par le vent des cimes. Là,
partout dans les rues de la ville, on danse et on chante l'amour.
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Saawariya
* Titre original : Saawariya
* Sony pictures home entertainement
* Film musicale
* Inde / 2007
* Réalisateur : Sanjay Leela Bhansali
* Acteurs : Ranbir Kapoor, Sonam Kapoor, Salma Khan, Rani Mukerji
* Producteurs : Deepak Raai Sharma, Sanjay Leela Bhansali
* Scénaristes : Prakash Kapadia
* Musique : Ismail Darbar, Monty Sharma
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 138 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Pas de VF / Originale Dolby TrueHD 5.1
* Sous titres : Français (imposés sur la V.O), anglais, anglais pour sourds et malentendants
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de Saawariay offre
un rendu général remarquable. Hormis un très léger fourmillement visible à de rares occasions,
on nage en plein bonheur visuel. Le piqué atteint un niveau de précision bluffant et la
définition délivre une prouesse de haute volée. Mais là ou ce transfert fait très fort, c'est
dans sa formidable gestion des scènes sombres. Les noirs sont profonds, détaillés à souhait
et jamais bouchés. La palette de couleurs n'est pas en reste et dispose d'un très large
éventails de teintes dans un registre chaleureux et naturel. Concernant la profondeur de champ,
même si cette dernière ne se dévoile que lors d'une, voire deux séquences, lorsqu'elle s'exprime,
c'est avec une grande maîtrise et une belle aptitude à dégager les perspectives. Enfin, les 24
images par seconde sont parfaitement cadencés, il faut bien le dire, grandement aidé par une
souplesse évidente dans les nombreux mouvements de caméra. Au final, ce transfert blu-ray mérite les
honneurs et comblera les amateurs d'image contrastés, gracieuse et spectaculaire.

Image

* Piqué : Excellent
* Définition : Très bonne
* Contrastes : Excellents
* Colorimétrie : étendue
* Fluidité : Excellente
* Compression : Maîtrisée
* Grain : Oui
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 10/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version originale Dolby TrueHD 5.1 offre un mixage tout simplement renversant. La musique
occupe bien évidemment une place importante et bénéficie donc d'un traitement luxueux. C'est ample,
très enveloppant et extrêmement dynamique. La bande originale est vraiment magnifique et le travail
des deux compositeurs mérite d'être salué. De leur côté, les voix sont parfaitement intelligibles
en toutes circonstances. Exceptionnel travail sur les basses fréquences. Top démo!
________________________________________________________________________________________________________

Film : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Saawariya est un film musical qui ravira les amateurs du genre, mais laissera sans doute de marbres
les plus hermétiques aux chorégraphies bollywoodienne. Une chose est sure, c'est qu'il a du talent dans
le casting, de la poésie dans la narration, et un sens du spectacle exacerbé. Plus surprenant encore,
le scénario, qui aurait pu vite tomber dans le Patos, s'en sort divinement, grâce notamment à une
histoire d'amour pleine de tendresse qui ne bascule jamais dans la niaiserie. Cette franchise et cette
liberté de ton, donnent à saawariya une dimension tragique inattendue. Une belle surprise!
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 3/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Composer la musique
-La nuit de la première
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

World Invasion Battle Los Angeles

Message par HYMER DAXTER » 25 novembre 2013, 20:19

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Alors que toutes les grandes villes du monde tombent les unes après les autres, Los Angeles
devient le dernier bastion de l'humanité au coeur d'une guerre que personne n'aurait imaginé...
Le sergent Nantz et son groupe de Marines vont devoir mener une bataille acharnée et former
la dernière ligne de défense contre un ennemi tel qu'ils n'en ont jamais vu auparavant...
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : World Invasion Battle Los Angeles
* Titre original : Battle Los Angeles
* Sony pictures home entertainement
* Fantastique
* USA / 2011
* Réalisateur : Jonathan Liebesman
* Acteurs : Aaron Eckhart, Michelle Rodiguez, Ramon Rodriguez, Bridget Monyahan
* Producteurs : Lisa Rodgers, Neal H. Moritz, Ori Marmur
* Scénaristes : Christopher Bertolini
* Musique : Brian Tyler
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 116 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Français DTS-HD Master Audio 5.1 / Originale DTS-HD Master Audio 5.1
* Sous titres : Français (non imposés sur la V.O), anglais, anglais pour sourds et malentendants
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 10/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de World Invasion
Battle Los Angeles offre un rendu général tout simplement grandiose. Une copie nickel, associée
à un master aux petits oignons et vous obtenez la recette du transfert de pointe. Le piqué est
juste sidérant, la définition au taquet. Le niveau de précision est renversant. De plus, la
palette colorimétrique est très étendue, naturelle et chaleureuse. Les scènes sombres sont
fidèlement retranscrites. Les noirs sont profonds et détaillés. Belle maîtrise des contrastes.
L'élément le plus impressionnant est sans aucun doute la profondeur de champ. Les séquences
aériennes à bord des hélicoptères subjuguent, de par leur intensité et leur aisance à dégager
les perspectives. Sensation de vertige garanti. Enfin, la fluidité est assurée par une cadence
dénuée de trépidations même lors des travelings les plus rapides. Au final, difficile de reprocher
quoi que ce soit à ce fabuleux transfert blu-ray qui garantit une expérience visuelle spectaculaire.

Image

* Piqué : Formidable
* Définition : Excellente
* Contrastes : Superbes
* Colorimétrie : Naturelle et chaleureuse
* Fluidité : Excellente
* Compression : Maîtrisée
* Grain : Non
* Bruit vidéo : Non
* Fourmillement : Non
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 10/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française DTS-HD Master Audio 5.1 offre un mixage d'une densité bluffante. A la fois
dynamique et ultra enveloppante, cette piste est une véritable démonstration multicanale.
Les nombreux effets surrounds virevoltent dans toute la pièce générant de superbes transitions.
Le travail sur les basses fréquences est vraiment démentiel! Les explosions et autres impacts
bénéficient d'un traitement de choc pour un résultat puissant et très précis. De leur côté, les
voix sont transposées avec beaucoup de finesse, grâce à un doublage soigné. La version originale
DTS-HD Master Audio 5.1 propose un mixage d'un niveau équivalent. Deux pistes de références!
________________________________________________________________________________________________________

Film : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Jonathan Liebesman nous offre avec World Invasion Battle Los Angeles, un film fantastique
visuellement spectaculaire. Doté d'un scénario banal mais efficace et d'une intrigue, déjà traitée
mille fois, le résultat est néanmoins suffisamment maîtrisé pour maintenir un minimum l'attention.
Le casting est bon, les effets spéciaux très impressionnant, les scènes d'action bien rythmée,
bref, l'objectif principal du divertissement est parfaitement atteint.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Dans les coulisses de la bataille
-Des Extraterrestres à Los Angeles
-La préparation à la bataille
-Créer Los Angeles
-Réaliser la bataille
-Le camp d'entraînement
-La bataille sur l'autoroute
-Le poste de contrôle : visionnez le film en mode incrustation d'images
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Bad Teacher

Message par HYMER DAXTER » 02 décembre 2013, 18:10

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Elizabeth Halsey n'est vraiment pas faite pour enseigner. Elle se fiche de ses élèves,
elle est grossière, elle boit et fume toutes sortes de substances interdites. Quand son
fiancé la plaque, elle jette son dévolu sur un jeune prof remplaçant aussi séduisant que
riche...Mais Elizabeth va avoir fort à faire, et ses manigances scandaleuses et débridées
vont donner à ses élèves, ses collègues, et à elle-même une leçon qu'ils ne seront pas
prêt d'oublier!
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Bad Teacher
* Titre original : Bad Teacher
* Sony pictures home entertainement
* Comédie
* USA / 2011
* Réalisateur : Jake Kasdan
* Acteurs : Cameron Diaz, Justin Timberlake, Lucy Punch
* Producteurs : Georgia Kacandes, Carey Dietrich, Lee Eisenberg
* Scénaristes : Lee Eisenberg, Gene Stupnitsky
* Musique : Michael Andrews
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 98 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 1.85:1
* Audio : Français DTS-HD Master Audio 5.1 / Originale DTS-HD Master Audio 5.1
* Sous titres : Français (Non imposés sur la V.O), anglais
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 1.85:1, l'image du blu-ray de Bad Teacher offre un rendu
global admirable. Le seul petit défaut constaté, est la présence d'un léger fourmillement
visible sur quelques aplats en arrière-plan. Rien de dramatique donc. Le piqué est vraiment
impressionnant, tout comme la définition généreuse et démonstrative. Mention spéciale pour
la fabuleuse palette colorimétrique qui bénéficie d'un éventail de teintes d'une grande
variété, délivrant ainsi une prestation naturelle et chaleureuse. Très peu de scène sombre
durant le métrage, difficile donc, voire même impossible de juger de la densité des noirs et
de leurs lisibilités, mais les quelques séquences de pénombres s'en sortent divinement. Les
24 images par seconde sont ici parfaitement mis en oeuvre et aucune saccade ou autres trépidation
n'est à déplorer. Au final, ce transfert blu-ray propose une image dynamique, pétillante et
l'unique défaut mentionné plus haut n'est qu'une goutte d'eau dans un océan de bonheur visuel.

Image

* Piqué : Superbe
* Définition : Excellente
* Contrastes : Très bons
* Colorimétrie : Hot!
* Fluidité : Excellente
* Compression : Bonne
* Grain : Non
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française DTS-HD Master Audio 5.1 propose un mixage fluide et précis. Sans
tomber dans le démonstratif, le rendu possède de sérieux arguments, à commencer par une
dynamique bien dosée, des effets surrounds subtils mais envelopants et une excellente
reproduction des voix. Le canal de grave est peu sollicité et ne s'exprime qu'en présence
de la bande originale pleine d'énergie. La version originale DTS-HD Master Audio 5.1 bénéficie
d'un traitement un cran au-dessus de la VF, notamment en matière de dynamique.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 5/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Jake Kasdan nous offre avec Bad Teacher, une comédie totalement débridée. Cameron Diaz
délivre une prestation d'une rare vulgarité, mais assume jusqu'au bout de ses ongles ce
rôle de prof déjantée. Le scénario est vraiment insipide, tout comme l'intrigue inexistante.
Au final, même si quelques séquences et dialogues provoquent deux ou trois éclats de rires,
la déception prend le dessus en grande partie à cause d'une idée de départ sous-exploitée, un
manque cruel d'imagination et surtout d'originalité. Vite vu, vite oublié.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Scènes supplémentaires
-Bêtisier
-En coulisse avec Jason et Justin
-La scène du lavage de voiture : Interview
-L'album photo de la promotion : Les meilleurs moments
-En coulisse : 3 documentaires supplémentaires
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Mirrors

Message par HYMER DAXTER » 09 décembre 2013, 20:38

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Un ex-flic, tout juste sorti d'une cure de désintoxication, trouve un emploi de gardien
de nuit dans un ancien grand magasin, brûlé et abandonné. Seuls quelques miroirs ont
survécu aux flammes. Il réalise que ceux-ci cachent un horrible secret qui les menace,
lui et sa famille.
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Mirrors
* Titre original : Mirrors
* 20th fox
* Horreur
* USA / 2008
* Réalisateur : Alexandre Aja
* Acteurs : Kiefer Sutherland, Paula Patton, Cameron Boyce, Erica Gluck
* Producteurs : Grégory Levasseur, Marc Sternberg, Alexandra Milchan
* Scénaristes : Grégory Levasseur, Alexandre Aja
* Musique : Javier Navarrete
* 1 Blu-ray / Région BC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 111 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Français DTS 5.1 / Originale DTS-HD High Résolution Audio 5.1
* Sous titres : Français (non imposés sur la V.O), anglais
* Boîtier amaray
* INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de Mirrors offre un
rendu général en dents de scie. D'un côté, cette dernière propose une belle densité avec
une définition aiguisée et un piqué probant, mais de l'autre, elle reste malheureusement perturbée
par du bruit vidéo, du fourmillement et un grain parfois excessif. Au rayon des bonnes nouvelles,
la palette colorimétrique redonne le sourire. Elle délivre un large éventail de teintes au
comportement assez extrême. En effet, pas de justes milieux ici, c'est soit très chaleureux
(scènes extérieur ensoleillées) soit très froid, voire glacial (séquence dans les sous-sols du magasin)
mais l'ensemble véhicule une sensation de naturel très authentique et vraiment immersif.
Les contrastes sont également très bien gérés. Les scènes sombres bénéficient d'un excellent
traitement. Les noirs sont à la fois profonds et riches, offrant une parfaite lisibilité des
détails dans les ombres. La profondeur de champ est plus que correcte. Néanmoins, elle ne s'exprime
réellement que sur une ou deux séquences, le métrage ayant été principalement tourné en intérieur.
Concernant la fluidité, les nombreux travelings sont brillamment transposés, pas l'ombre d'une
saccade en vue. En conclusion, ce transfert blu-ray aurait clairement mérité un meilleur traitement,
mais le résultat est loin d'être mauvais. Cette image possède un caractère fort de type cinéma
argentique enrobé d'un aspect naturel fort plaisant.

Image

* Piqué : De bon à excellent
* Définition : Bonne
* Contrastes : Excellents
* Colorimétrie : Variée et naturelle
* Fluidité : Excellente
* Compression : OK
* Grain : Oui
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 10/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française DTS 5.1 propose un mixage percutant vraiment très efficace. L'excellent
travail sur la spatialisation mérite d'être salué. La sensation d'enveloppe sonore est ici
bien présente. Frisson garantit, notamment grâce à une dynamique dans les effets surrounds et
une localisation judicieuse. Le caisson de basse est fortement sollicité. Attention, car çà
tape fort et le niveau de certains impacts en fera sursauter plus d'un. Les voix sont net et
précises. Le doublage Français est réussi. La version originale DTS High résolution audio 5.1
propulse l'ensemble vers des sommets acoustiques, grâce à un mixage puissant et très affuté.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Alexandre Aja nous offre avec Mirrors un film d'horreur surprenant, atypique et original.
Le casting est de premier choix (excellent Kiefer Sutherland) et la prestation générale très
convaincante. Le scénario est malin, la mise en scène efficace et la tension dosée avec finesse.
Au final, Mirrors est une belle réussite. L'habile mélange de rêves/réalité provoque une sensation
déstabilisante vraiment remarquable et brouille les pistes avec une dextérité inhabituelle.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Commentaire PIP du film par Alexandre Aja
-Making-of (39 min)
-7 scènes coupées
-Fin alternative avec commentaires optionnel d'Alexandre Aja (15 min)
-Séquence animée du storyboard (5 min)
-A propos d'Anna Esseker (10 min)
-De l'autre côté du miroir : autour du myhte des miroirs (18 min)
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Bienvenue à Gattaca

Message par HYMER DAXTER » 16 décembre 2013, 20:28

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Vincent Freeman est l'un des derniers êtres "naturels" nés dans un monde conçu génétiquement;
il ne possède donc pas l'ADN pré-requis pour lui garantir le succès. Prêt à tout pour accomplir
son rêve d'explorer l'espace, Vincent prend l'identité d'un athlète génétiquement supérieur.
Evitant d'être démasqué en utilisant les marqueurs génétiques de l'athlète, Vincent devient
rapidement l'étoile montante de Gattaca Aérospacial, attirant l'attention d'une collègue des
plus étonnantes. Mais quand un directeur de vol est sauvagement assassiné, un indice laissé sur
la scène du crime menace de contrecarrer les plans de Vincent.
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Bienvenue à Gattaca
* Titre original : Gattaca
* Columbia Tristar
* Fantastique
* USA / 1997
* Réalisateur : Andrew Niccol
* Acteurs : Ethan Hawke, Uma Thurman, Jude Law
* Producteurs : Danny DeVito, Michael Shamberg, Stacey Sher, Georgia Kacandes, Joshua Levinson
* Scénaristes : Andrew Niccol
* Musique : Michael Nyman
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 107 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Français Dolby TrueHD 5.1 / Originale Dolby TrueHD 5.1
* Sous titres : Français (non imposés sur la V.O), anglais
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de Bienvenue à Gattaca
offre un rendu général nuancé. Commençons par évoquer les lacunes de ce transfert. Tout d'abord,
la présence d'un grain excessif sur certains plans gâche quelque peu l'expérience. A noter également
une profondeur de champ décevante. Hormis cela, l'image bénéficie d'un piqué assez précis et d'une
définition à la hauteur du support. Aussi, la palette colorimétrique propose un large spectre,
légèrement filtré de jaune sépia, néanmoins très chaleureuse et naturelle. Comme mentionné précédemment,
la profondeur de champ s'avère donc limitée et de ce point de vue, la différence avec le DVD n'est
pas évidente. Les scènes sombres sont fidèlement retranscrites, le moindre détail est débusqué,
grâce à des noirs profonds et totalement débouchés. Enfin, la fluidité est excellente et les nombreux
travelings passent sans encombre la cadence des 24 images par seconde. En résumé, ce transfert blu-ray
n'est pas parfait mais permet tout de même de revoir ce film fantastique dans de bonnes conditions.

Image

* Piqué : Bon
* Définition : Bonne
* Contrastes : Excellents
* Colorimétrie : Variée
* Fluidité : Excellente
* Compression : Bonne
* Grain : Oui et manque de finesse
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française Dolby TrueHD 5.1 offre un mixage aéré, subtil et sobre. Ne vous attendez donc
pas à une piste démonstrative, la finesse étant le maître mot. L'enveloppe surround est bien présente,
et les effets transitent avec une virtuosité impressionnante. Les voix sont amples et précises. Les
basses fréquences restent toutefois en retrait. La version originale dolby truehd 5.1 bénéficie d'un
meilleur traitement, notamment sur les voix, les basses et la bande originale de Michael Nyman.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Andrew Nicol nous embarque dans un fascinant voyage ou le fantastique s'entremêle avec
le drame, l'espoir, le rêve, bienvenue à gattaca. Doté d'une formidable mise en scène, d'un
scénario brillant, d'une somptueuse direction artistique et d'une intrigue aussi dense que
poignante, le film ne cesse de distiller avec brio les indices au compte goute de cet intense
puzzle émotionnel qu'est l'extraordinaire destin de Vincent Freeman.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Scènes supplémentaires
-Documentaire original
-Bienvenue à Gattaca
-Ne pas modifier?
-Contrôle de substance
-Film-annonce
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Full-LED Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Une nuit à New York

Message par HYMER DAXTER » 23 décembre 2013, 20:28

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Nick, qui est membre d'un obscure groupe de rock indépendant, vient de vivre une rupture
difficile. De son côté, Norah a du mal à donner un sens à sa vie et sa relation épisodique
avec un musicien trop égoïste. Les deux jeunes gens n'ont rien en commun, sauf leurs goûts
musicaux. Leur rencontre fortuite va les entraîner toute une nuit à New-York vers le lieu
mystérieux ou doit se produire leur groupe préféré. Au cours de cette nuit de surprises et
d'aventures, ils vont découvrir qu'ils sont peut-être plus en commun que leur seul amour de
la musique...
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Une nuit à New York
* Titre original : Nick & Norah's Infinite Playlist
* Sony Pictures
* Comédie
* USA / 2008
* Réalisateur : Peter Sollett
* Acteurs : Michael Cera, Kat Dennings, Alexis Dziena, Ari Graynor
* Producteurs : Adam Brightman, Paul Weitz, Chris Weitz, Kerry Kohansky
* Scénaristes : Lorene Scafaria
* Musique : Mark Mothersbaugh
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 90 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 1.85:1
* Audio : Français Dolby TrueHD 5.1 / Originale Dolby TrueHD 5.1
* Sous titres : Français (non imposés sur la V.O), anglais pour sourds et malentendants
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 1.85:1, l'image du blu-ray "une nuit à New York" offre un rendu
général de haute tenue. Néanmoins, la présence d'un fourmillement sur les nombreuses scènes en
basse lumière gâche quelque peu l'ensemble. Hormis cela, le piqué est du genre démonstratif et
la définition déploie chacun de ses pixels avec une belle vigueur. La palette colorimétrique est
assez froide, mais fait preuve d'une grande fidélité dans la reproduction des tons chair. Le film
se déroulant de nuit, les scènes sombres sont nombreuses et plutôt bien géré mis à part les quelques
remontées de bruits. Les noirs sont denses, mais parfois légèrement bouchés. La profondeur de champ
est agréable mais n'est pas vraiment représentative des grandes capacités du support dans ce domaine.
Enfin, l'image est d'une grande fluidité. Aucune trépidation gênante lors des travelings. Au final, ce
transfert blu-ray est donc plus que correcte et même s'il lui manque une certaine identité, un
certain charisme, elle reste agréable, détaillée, naturelle et hautement réaliste.

Image

* Piqué : Très bon
* Définition : Excellente
* Contrastes : Bons
* Colorimétrie : Naturelle
* Fluidité : Excellente
* Compression : Bonne
* Grain : Oui
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française Dolby TrueHD 5.1 offre un mixage cohérent, puissant et équilibré. Le film ayant
la musique pour toile de fond, c'est bien évidemment la bande originale qui en profite le plus. Le son
est enveloppant, les effets surrounds sont certes peu nombreux mais plein d'énergie et de présence.
Le caisson de basse ne se réveille que sur les séquences de concerts. Bonne restitution des voix et
doublage Français assez convaincant. La version originale Dolby TrueHD 5.1 gagne en puissance et en
naturel. Il en va de même pour la B.O qui profite d'un gain de dynamique fort appréciable.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 5/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Parmi les centaines de teenage movies sortant chaque année, une nuit à new york se distingue
quelque peu du lot, grâce à son casting attachant, son intrigue convenue mais bien menée, le tout vu
sous le prisme d'une passion commune et fédératrice qu'est la musique. Mais une fois ces quelques
éléments positifs assimilés, le résultat apparaît finalement bien plus amer et fade que prévu, en
grande partie à cause d'un scénario convenu et d'une mise en scène vraiment paresseuse.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-La playlist Une nuit à New York
-Commentaire audio du réalisateur et des acteurs
-Commentaire audio du réalisateur, des auteurs et de la scénariste
-Scènes supplémentaires et alternatives
-Prises non retenues
-L'interprétation de Kate Dennings, de Nick et Norah en marionnettes
-Le journal vidéo de Ari Graynor : le tournage
-Documentaires
-Animations storyboard
-Fausse interview des acteurs
-L'album photos de Peter Sollett
-Clip : "Middle Management" Bishop Allen
-Le journal vidéo du tournage
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Full-LED Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Sky Crawlers

Message par HYMER DAXTER » 29 décembre 2013, 20:20

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Après des années de conflit, le monde connait enfin la paix. Mais une guerre d'un nouveau genre
se prépare...Une nouvelle élite est née : des enfants pilotes, entraînés à tuer pour divertir
l'espèce humaine. Aujourd'hui, l'un d'entre eux a choisi de se révolter...
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Sky Crawlers
* Titre original : Sukai Kurora
* Wild side vidéo
* Japanimation
* Japon / 2008
* Réalisateur : Momaru Oshii
* Acteurs : (voix Françaises) Emmanuel Dekonninck, Mélanie Dermont, Claire Tefnin
* Producteurs : Tomohiko Ishii
* Scénaristes : Chihiro Itou
* Musique : Kenji Kawai
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 122 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 1.85:1
* Audio : Français DTS ES (sans flag) et DTS-HD Master Audio 5.1 / Originale DTS-HD Master Audio 7.1
* Sous titres : Français (imposés sur la V.O)
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 1.85:1, l'image du blu-ray de Sky Crawlers offre un rendu
général de grande qualité. C'est avant tout la fabuleuse palette colorimétrique qui éblouit,
grâce à une énergie visuelle fascinante, une variété réjouissante et un réalisme des teintes
saisissantes. La direction artistique très inspirée permet d'admirer un coup de crayon maîtrisé
à la perfection sur chaque plan. La netteté est sans failles, tout comme la définition, sans
cesse repoussée. La profondeur de champ est fantastique. Elle s'exprime bien évidemment
pleinement lors des nombreuses séquences aériennes, garantissant de belles sensations de vertige
et de relief. Les quelques séquences de nuits sont fabuleuses de précision et de détails.
Les noirs sont denses et fouillés pour un résultat contrasté à souhait. Seul léger bémol, les
travelings affichent parfois de légères trépidations mais dans l'ensemble, la cadence des 24
images par second est délivré sans encombre. Ce transfert blu-ray est clairement à la hauteur du
support. Les amateurs d'image dynamique, détaillés et colorées seront ravis de voir ce film
d'animation dans de telles conditions.

Image

* Piqué : Excellent
* Définition : Excellente
* Contrastes : Très bons
* Colorimétrie : Variée et chaleureuse
* Fluidité : Bonne mais quelques saccades
* Compression : Superbe
* Grain : Non
* Bruit vidéo : Non
* Fourmillement : Non
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française DTS-HD Master Audio 5.1 offre un mixage puissant et très efficace.
Les scènes de combats aériens sont riches en effets surrounds, générant un aspect enveloppant
assez impressionnant. Le reste du métrage propose une partition bien plus sage, voire même
intimiste. Les voix sont douces et très précises. Le canal de grave reste malheureusement en
retrait. La version originale DTS-HD Master Audio 7.1 (testée en 5.1) rehausse considérablement
le niveau, autant dans la dynamique générale, la pureté des voix, que dans la puissance des basses.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Mélangeant avec beaucoup de finesse, scènes d'action savamment dosée mais impressionnante,
à de longues séquences contemplatives, Sky Crawlers s'avère être beaucoup plus subtil et
profond que son affiche ne le laisse penser à première vue. Même si certaines séquences peuvent
surprendre, voire dérouter, la maturité du propos et la densité du dessin laissent sans voix.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 6/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-La conception des effets sonores et animations avec Mamoru Oshii
-Les recherches d'animation de Sky Crawlers
-DTS sound check 5.1 et 7.1
-Entretien avec Mamoru Oshii
-Bandes-annonces
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Full-LED Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Shooters

Message par HYMER DAXTER » 05 janvier 2014, 20:23

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Un champion de tir se retrouve au coeur d'un braquage et décide d'intervenir pour sauver
un policier. Il tue 4 braqueurs, laissant le dernier s'échapper. Une enquête est ouverte
et confiée à un flic ayant côtoyé ce champion lors d'une compétition de tir. La rivalité
entre les deux tireurs va devenir explosive...
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Shooters
* Titre original : Cheung wong chi wong
* Wild side vidéo
* Action
* Hong-Kong / 2010
* Réalisateur : Derek Yee
* Acteurs : Louis Koo, Daniel Wu, Charlene Choi
* Producteurs : Henry Fong, Albert Yeung, Dong Yu
* Scénaristes : Derek Yee, Chun Tin-Nam, Ho Leung Lau
* Musique : Peter Kam
* 1 Blu-ray / Région ABC / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 118 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Français DTS-HD Master Audio 5.1 + Audio 3D / Originale DTS-HD Master Audio 5.1
* Sous titres : Français (imposés sur la V.O)
* Boîtier amaray
* INTERDIT AUX MOINS DE 12 ANS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de Shooters offre un rendu
général d'une précision remarquable. Néanmoins, du fourmillement et un excès de bruit vidéo
visible sur quelques aplats en arrière-plan, empêchent ce transfert de récolter la note maximale.
Hormis cela, le résultat à l'écran est vraiment impressionnant. Le piqué est renversant et la
définition joue son rôle sans la moindre fausse note. Il en résulte un niveau de détail inouï et
un jeu de texture à couper le souffle. L'excellente gestion des contrastes permet aux scènes
sombres de bénéficier d'un traitement idéal. Les noirs sont d'une grande densité et la moindre
nuance dans les zones d'ombre parfaitement visible, gage d'un étalonnage subtil. La palette
colorimétrique est très étendue et navigue dans une tonalité à dominante chaude. La reproduction
des tons chair fait preuve d'une fidélité appréciable et les nombreux environnements urbains sont
ici capté avec une authenticité évidente. La profondeur de champ est excellente. Elle s'exprime
lors de nombreuses séquences, découpant les perspectives avec franchise et panache. La fluidité est
sans failles et même les travelings les plus rapides ne souffrent d'aucune trépidation. Au final,
ce transfert blu-ray est vraiment solide. Il offre une image dynamique, chaleureuse et précise.

Image

* Piqué : Saisissant
* Définition : Excellente
* Contrastes : Puissants
* Colorimétrie : Vaste et chaude
* Fluidité : Excellente
* Compression : Bonne
* Grain : Non
* Bruit vidéo : Oui
* Fourmillement : Oui
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 9/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française DTS-HD Master Audio 5.1 propose un mixage énergique et généreux en effets
surrounds. La spatialisation est vraiment réussie, notamment lors des nombreuses séquences de
gunfight durant lesquelles les enceintes arrière se font littéralement cribler de balles!
Les voix sont nettes et précises en grande partie grace à l'excellent doublage Français. Les basses
fréquences sont puissantes et deviennent même démoniaques lorsque la furieuse bande originale
entre en scène. La version originale DTS-HD Master Audio 5.1 rehausse encore le niveau pour un
résultat spectaculaire et démonstratif en dynamique tout en conservant un bel équilibre d'ensemble.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Sous ses faux airs de film d'action ultra formaté et décérébré, Shooters est en réalité bien
plus complexe et profond qu'il n'y paraît. Ajoutez à cela un casting de qualité, un scénario
crédible, de formidables courses-poursuites, une mise en scène audacieuse associée à un montage
frénétique et vous obtenez un divertissement à l'efficacité redoutable, sans concessions, qui met
au tapis bon nombre de productions américaines du même genre.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 6/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-Making-of version longue (28 min)
-Scènes coupées (7 min)
-Bandes-annonces
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Full-LED Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Avatar de l’utilisateur
HYMER DAXTER
Messages : 2485
Inscription : 20 mars 2013, 13:28

Détective Dee - Le mystère de la flamme fantôme

Message par HYMER DAXTER » 13 janvier 2014, 20:09

Image
________________________________________________________________________________________________________

Synopsis

Chine. En l'an 690. Pour la première fois dans l'histoire, une femme accède au pouvoir.
Mais son sacre est menacé par de mystérieuses disparitions. Un homme, sorti des prisons
impériales, est alors chargé de protéger le royaume...
________________________________________________________________________________________________________

Présentation

* Titre Français : Détective Dee - Le mystère de la flamme fantôme
* Titre original : Di Renjie
* Wild side vidéo
* Aventure
* Chine / 2010
* Réalisateur : Tsui Hark
* Acteurs : Andy Lau, Carina Lau, Li Bingbing, Tony Leung Ka Fai
* Producteurs : Felice Bee, Kuo-fu Chen
* Scénaristes : Chia-Lu Chang
* Musique : Peter Kam
* 1 Blu-ray / Région B / Codec : AVC / Couleurs / Durée : 127 min
* Format 16x9 / 1080.24p / aspect ratio 2.35:1 cinémascope
* Audio : Français DTS-HD Master Audio 5.1 / Originale DTS-HD Master Audio 5.1
* Sous titres : Français (imposés sur la V.O)
* Boîtier amaray
* TOUS PUBLICS
________________________________________________________________________________________________________

Image : 10/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Image

Présentée dans un aspect ratio 2.35:1 cinémascope, l'image du blu-ray de Détective Dee
offre un rendu global absolument fantastique. La première claque visuelle est délivrée par
la précision de ce transfert. S'il y a bien un adjectif pour qualifier cette image c'est
chirurgical. Le piqué est tout simplement renversant (gros plans sur les visages sidérants)
et la définition repousse les limites du support. Les nombreuses scènes sombres offrent des
noirs profonds, détaillés et totalement débouchés. La palette colorimétrique surprend par son
audace et sa grande variété. Le très large éventaille de nuance chaude éblouie par son panache
et un sens du spectacle évident. La deuxième baffe, c'est la profondeur de champ qui la colle!
Une telle prouesse mérite le respect. Les perspectives sont dégagées comme jamais et offrent une
distance d'affichage tout bonnement vertigineuse. Enfin, la fluidité est exemplaire et les
mouvements de caméra sont parfaitement cadencés, sans la moindre saccade. La conclusion est donc
sans appel, ce transfert blu-ray propose l'une des meilleures images disponibles sur le support.

Image

* Piqué : Phénoménal
* Définition : Pointue
* Contrastes : Superbes
* Colorimétrie : Pleine de panache
* Fluidité : Excellente
* Compression : Grande maîtrise
* Grain : Non
* Bruit vidéo : Non
* Fourmillement : Non
* DNR (Digital Noise Reduction = Réduction du bruit vidéo) : Non
* EE (Edge Enhancement = Amélioration des contours) : Non
* Artefacts/défauts : R.A.S

Image
________________________________________________________________________________________________________

Son : 10/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

La version Française DTS-HD Master Audio 5.1 offre un rendu percutant et ultra-dynamique.
Une piste au comportement démonstratif fort approprié qui inonde le champ surround d'effets
en tous genres. Le canal de grave est généreusement nourri, les basses fréquences sont amples et
précises. Les voix sont intelligibles en toutes circonstances et les dialogues doublés avec
talent et conviction. La version originale DTS-HD Master Audio 5.1 conserve toutes les qualités
de la VF mais y ajoute une franchise évidente dans la reproduction hautement fidèle des voix.
Superbe travail sur la bande originale qui se déploie brillamment sur toutes les enceintes.
________________________________________________________________________________________________________

Film : 8/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

Réalisé par Tsui Hark, "Détective Dee - le mystère de la flamme fantôme" est un film d'aventures
spectaculaire. Décors somptueux, acteurs charismatiques, personnage principal attachant, scénario
captivant et scènes d'action d'anthologie, bref, une belle surprise sacrément divertissante.
________________________________________________________________________________________________________

Interactivité : 7/10

b) b) b) b) b) b) b) b) b) b)

-A l'ombre du juge Ti
-Chronique d'une superproduction
-Splendeur des costumes
-L'art du Wu-Xia selon Tsui Hark
-Magie et illusion des effets spéciaux
-Making-of : Au fil de l'enquête
-Bandes-annonces
________________________________________________________________________________________________________

Matériels utilisés pour ce Test :

Diffuseur : LCD Full-LED Sharp LC-80LE645E
Lecteur Blu-ray : Panasonic BDT-500
Câbles HDMI : Realcâble Evolution
Amplificateur : Yamaha RXV1900
Haut parleur avant gauche : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Voix Centrale : Focal Chorus CC 800 V
Haut parleur avant droit : Focal Chorus 807 V + Stand Focal
Haut parleur arrière droit : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Haut parleur arrière gauche : Focal Chorus 806 V + Stand Norston
Caisson de basse : Mosscade TITAN 15.4
Casque Audio Sennheiser HD-200
Sharp Full-LED LC-80LE645E / OPPO BDP-103EU Muse / Panasonic BDT500 / Yamaha RX-V1900 / Focal Chorus 807V X2 + CC 800V + 806V X2 / Mosscade TITAN 15.4

Répondre