Conseils pour câble et multiprise

Avatar de l’utilisateur
Fan2HD
Messages : 1405
Inscription : 02 octobre 2014, 12:28
Localisation : Hamburg, Deutschland

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Fan2HD » 11 janvier 2017, 17:44

Nathalie a écrit :Rodage n'est évidemment pas le bon terme, car il concerne une action mécanique.

Il existe toutefois un phénomène incontournable mais qui ne concerne que les câbles un tant soit peu élaborés : la charge des isolants.

Pour cela il faut qu'il y en ait bien sûr.....

Le temps de stabilisation n'est donc pas systématique, mais on ne peut nier que cela puisse se produire en fonction du contenu du câble.

Les isolants les plus longs à se charger sont les minéraux.

Il y a aussi légère phase d'accord lorsque le câble est constitué d'un faisceau de sections très variées et multiples, là généralement il suffit de faire une première fois circuler le courant, d'éteindre, étau reallumage tout est en place.

La stabilisation due aux isolants peut prendre une trentaine ou une cinquantaine d'heures.

Ceci n'est absolument pas une plaisanterie, c'est effectivement ce qui se produit. Et il y a bien une raison technique.
Intéressant. Je pensais que les gaines type PE ou PTFE étaient stabilisées après vulcanisation.
La question derrière tout cela reste la même. Est-ce que l'on entend une différence? Et bien à qualité de fabrication égale il n'y en a pas. A moins de posséder des oreilles de chauve souris.
HCinema: Sony VW300, Primare A30.7/SP33, Panasonic BDT700
HP: Magnat THX Ultra 2 - Rythmik Audio F12
Media: nVidia ShieldTV
Serveur: HFX Cinema X5
HiFi: Oppo PM1, Auralic Aries Mini
Câbles: Audioquest, Atlas, Atelier Acoustik, Supra
Power: Gigawatt PF-2, Atlas Eos, ViaBlue

Nathalie
Messages : 59
Inscription : 20 novembre 2016, 06:58
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Nathalie » 11 janvier 2017, 19:11

Des différences entre quoi et quoi ?

Pour entendre des différences il faut deux conditions : que les produits comparés soient différents en contenu, et que ce soit testé sur un système qui permette d'entendre quelque chose.

Mais avant tout on parle d'isolants, au pluriel !

Si l'ensemble des isolants disponibles se résumaient aux gaines ptfe on n'irait pas très loin....

Donc on reprend,
Tout ce qui n'est pas conducteur est isolant, donc avant d'avoir fait le tour de tous les isolants possibles on sera à l'aube.
Et d'autre part sachant déjà l'écart net et sans appel qu'on a au son entre le même câble entouré de chatterton ou de téflon, ça laisse supposer de ce qui se passe avec d'autres isolants.

L'air est le premier, et il y a plusieurs façons de le manipuler, les dérivés de végétaux, les minéraux, il n'y a pas que les gaines téflon toutes faites dans la vie.

Plus on les alterne plus l'effet est efficace, notamment sur la spatialisation.
Plus aussi ils mettent du temps à se charger.

Cela ne dure pas des lustres mais pour revenir au sujet oui il y a un délai de stabilisation dès que la structure devient complexe.
Spendor SP100r2
Source dématérialisée, DAC, preampli et ampli : Owl (pièces uniques hors commerce)
Interface Armature Hécate
Câblage ligne WhyNot Opus18 + CODE 224
Correction Mathaudio

Avatar de l’utilisateur
Fan2HD
Messages : 1405
Inscription : 02 octobre 2014, 12:28
Localisation : Hamburg, Deutschland

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Fan2HD » 11 janvier 2017, 22:14

Nathalie a écrit :Rodage n'est évidemment pas le bon terme, car il concerne une action mécanique.

Il existe toutefois un phénomène incontournable mais qui ne concerne que les câbles un tant soit peu élaborés : la charge des isolants.

Pour cela il faut qu'il y en ait bien sûr.....

Le temps de stabilisation n'est donc pas systématique, mais on ne peut nier que cela puisse se produire en fonction du contenu du câble.

Les isolants les plus longs à se charger sont les minéraux.

Il y a aussi légère phase d'accord lorsque le câble est constitué d'un faisceau de sections très variées et multiples, là généralement il suffit de faire une première fois circuler le courant, d'éteindre, étau reallumage tout est en place.

La stabilisation due aux isolants peut prendre une trentaine ou une cinquantaine d'heures.

Ceci n'est absolument pas une plaisanterie, c'est effectivement ce qui se produit. Et il y a bien une raison technique.
Je comprend votre besoin d'argumenter en faveur de câbles complexes, car si je ne me trompe pas vous êtes vous même vendeurs de ce genres de câbles (je ne nie pas certains avantages techniques dont ceux que vous énoncés plus haut). Si je parle de PE ou PTFE c'est parce ce sont ceux que l'on retrouve le plus souvent.

Que pensez-vous de l'inductance et de la résistance? qui sont des facteurs tangibles pour effectuer une comparaison objective.
C'est une chose qui m'a toujours étonné c'est que très peu de "fabricants" donnent ces valeurs.
HCinema: Sony VW300, Primare A30.7/SP33, Panasonic BDT700
HP: Magnat THX Ultra 2 - Rythmik Audio F12
Media: nVidia ShieldTV
Serveur: HFX Cinema X5
HiFi: Oppo PM1, Auralic Aries Mini
Câbles: Audioquest, Atlas, Atelier Acoustik, Supra
Power: Gigawatt PF-2, Atlas Eos, ViaBlue

Nathalie
Messages : 59
Inscription : 20 novembre 2016, 06:58
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Nathalie » 11 janvier 2017, 23:36

À vrai dire je n'argumente pas en faveur, chacun achète les câbles qui vont avec son système, je répondais juste à l'interrogation concernant la phase de stabilisation de certains câbles, c'est tout.

Je les conçois, les proposer n'est que la seconde étape.

Résistance Capacitance et Inductance sont les facteurs qui se mesurent.
Il n'y a pas que ceux-là, il peut aussi y avoir le temps de montée, le rapport signal/bruit.

Les mesures donnent une indication.
Si elles sont mauvaises on sait qu'il y a un souci.
Mais le fait qu'elles soient bonnes ne garantit en rien un bon résultat sonore......

Il n'y a donc que le réglage à l'oreille qui puisse garantir le résultat.

Je pourrais faire prendre des mesures, OK, et alors ?
On n'achète pas un câble sur des chiffres mais sur un résultat.
Vous évoquez le point de vue de fabricant, pour ma part j'engage chaque personne qui me contacte à comparer avec absolument tout ce qu'il veut. Cela me semble plus efficace que des chiffres théoriques.
De nos jours tous les fabricants sérieux pratiquent le prêt sous caution. Et cela permet d'être fixé.

Le dialogue avec un concepteur artisanal n'a rien à voir avec un achat anonyme de produit industriel, il n'y a pas de bonne ou de mauvaise méthode, il y a des mondes différents qui chacun remplissent leurs fonctions.

Vous posez les questions j'y réponds volontiers.
Pas de problème.
Spendor SP100r2
Source dématérialisée, DAC, preampli et ampli : Owl (pièces uniques hors commerce)
Interface Armature Hécate
Câblage ligne WhyNot Opus18 + CODE 224
Correction Mathaudio

Gha38180
Messages : 818
Inscription : 19 juin 2016, 14:55

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Gha38180 » 13 janvier 2017, 21:26

Vous pouvez utiliser des ferrites, des câbles secteur à 5000€. Mais la règle générale, c'est déjà de faire une analyse de ton signal secteur pour connaître tes parasites et surtout leur fréquence. Dans le cas inverse, tous ses systèmes peuvent s'anuller entre eux et l'effet sera pire

Avatar de l’utilisateur
petchou
Messages : 3379
Inscription : 31 décembre 2014, 19:09
Localisation : Val d'Oise

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par petchou » 14 janvier 2017, 13:18

Je viens d'acheter un câble secteur Supra, branché sur mon Oppo.
Alors certe ce n'est pas un câble à un prix exorbitant mais ayant lu de bonne chose dessus j'ai " sauté " pas .
Bon franchement avec ou sans je ne fait aucune différence, hormis le fait que le câble soit blindés et donc éviter les interférences avec d'autres électroniques je ne vois pas l'intérêt, alors mettre des fortunes là dedans ou dans une multiprise encore moins.

Mais je peux parfaitement comprendre que les personnes ayant du matériel haut de gamme veulent avoir toutes leurs installations avec des produits digne de ce nom.
Seule l'émotion compte vraiment.

Avatar de l’utilisateur
Fan2HD
Messages : 1405
Inscription : 02 octobre 2014, 12:28
Localisation : Hamburg, Deutschland

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Fan2HD » 14 janvier 2017, 13:46

petchou a écrit :Je viens d'acheter un câble secteur Supra, branché sur mon Oppo.
Alors certe ce n'est pas un câble à un prix exorbitant mais ayant lu de bonne chose dessus j'ai " sauté " pas .
Bon franchement avec ou sans je ne fait aucune différence, hormis le fait que le câble soit blindés et donc éviter les interférences avec d'autres électroniques je ne vois pas l'intérêt, alors mettre des fortunes là dedans ou dans une multiprise encore moins.

Mais je peux parfaitement comprendre que les personnes ayant du matériel haut de gamme veulent avoir toutes leurs installations avec des produits digne de ce nom.
Les multiprises audiophiles n'ont pas de grand intérêt sauf si elles disposent au minimum d'une protection contre les surtensions.
L'idéal est de posséder un filtre secteur actif voir passif de qualité (Isotek, Gigawatt, Furman) mais la facture monte très très vite.

Supra est un excellent choix, sinon il y a les Isotek EVO 3 Premier.
HCinema: Sony VW300, Primare A30.7/SP33, Panasonic BDT700
HP: Magnat THX Ultra 2 - Rythmik Audio F12
Media: nVidia ShieldTV
Serveur: HFX Cinema X5
HiFi: Oppo PM1, Auralic Aries Mini
Câbles: Audioquest, Atlas, Atelier Acoustik, Supra
Power: Gigawatt PF-2, Atlas Eos, ViaBlue

gilles
Messages : 470
Inscription : 20 mars 2013, 09:33

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par gilles » 14 janvier 2017, 14:11

Nathalie a écrit : Je les conçois, les proposer n'est que la seconde étape.

Vous posez les questions j'y réponds volontiers.
Pas de problème.
Bonjour,
Déjà je vous remercie de répondre aux questions en tant que concepteur de câbles audiophiles, sachant que c'est vraiment très rare (pour ma part en tout cas) d'avoir des réponses claires sur un sujet qui peut vite déraper.
Du coup, j'aurais 2 questions à vous poser qui ne concernent que les câbles secteurs:
- Je pense qu'il est plus simple pour un potentiel acheteur indécis de se rendre dans un showroom et de faire des écoutes comparatives sur ces câbles... malheureusement j'ai toujours eu un refus. Ces concepteurs/fabricants ne pourraient-ils pas faire eux-même des show-rooms où le constat serait évident (pas 1000 non plus j'imagine), mais peut-être que le bouche à oreille fonctionnerait mieux avec des démonstrations plus "flagrantes"... D'un point de vue général, je trouve dommage que ces sociétés ne soient pas un peu plus pédagogues.
- J'imagine qu'en tant qu'artisan, vous ne fabriquez pas vous-même les conducteurs ou les isolants mais que votre talent est de les associer le mieux possible. Pourriez-vous nous expliquer ce qui détermine alors vos choix?

Merci

Nathalie
Messages : 59
Inscription : 20 novembre 2016, 06:58
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Nathalie » 15 janvier 2017, 09:55

Fan2HD a écrit :
Les multiprises audiophiles n'ont pas de grand intérêt sauf si elles disposent au minimum d'une protection contre les surtensions.


.
Les multiprises haute-fidélité ont exactement le même intérêt que les câbles secteur :
- nature et agencement des conducteurs,
- nature et agencement des isolants,
- blindage.

Les effets sont donc exactement les mêmes :
- plans sonores distincts et tous apparents,
- déploiement de la scène sonore,
- recul du bruit de fond,
- qualité des attaques,
- qualités des fins de sons,
- écarts dynamiques.

Si un câble secteur ou une multiprise ne font pas cela, leur destination est la poubelle la plus proche.

Par contre il ne faut pas se leurrer il y a un minimum de contenu pour un réel résultat.
Spendor SP100r2
Source dématérialisée, DAC, preampli et ampli : Owl (pièces uniques hors commerce)
Interface Armature Hécate
Câblage ligne WhyNot Opus18 + CODE 224
Correction Mathaudio

Nathalie
Messages : 59
Inscription : 20 novembre 2016, 06:58
Localisation : Rouen
Contact :

Re: Conseils pour câble et multiprise

Message par Nathalie » 15 janvier 2017, 10:18

gilles a écrit :
Nathalie a écrit : Je les conçois, les proposer n'est que la seconde étape.

Vous posez les questions j'y réponds volontiers.
Pas de problème.
Bonjour,
Déjà je vous remercie de répondre aux questions en tant que concepteur de câbles audiophiles, sachant que c'est vraiment très rare (pour ma part en tout cas) d'avoir des réponses claires sur un sujet qui peut vite déraper.
Du coup, j'aurais 2 questions à vous poser qui ne concernent que les câbles secteurs:
- Je pense qu'il est plus simple pour un potentiel acheteur indécis de se rendre dans un showroom et de faire des écoutes comparatives sur ces câbles... malheureusement j'ai toujours eu un refus. Ces concepteurs/fabricants ne pourraient-ils pas faire eux-même des show-rooms où le constat serait évident (pas 1000 non plus j'imagine), mais peut-être que le bouche à oreille fonctionnerait mieux avec des démonstrations plus "flagrantes"... D'un point de vue général, je trouve dommage que ces sociétés ne soient pas un peu plus pédagogues.
- J'imagine qu'en tant qu'artisan, vous ne fabriquez pas vous-même les conducteurs ou les isolants mais que votre talent est de les associer le mieux possible. Pourriez-vous nous expliquer ce qui détermine alors vos choix?

Merci
Vous avez aussi JSV sur ce forum qui est toujours prompt à répondre.

Pour ce qui est du premier point un showroom c'est sympathique mais ce n'est pas chez soi.
Le meilleur, et même le seul moyen de tester est le prêt sous caution qui permet de comparer à volonté les produits sur un minimum de durée, de vivre un peu avec.

Toutefois ma porte est ouverte pour venir écouter le résultat d'un système bien travaillé.
C'est une forme de pédagogie aussi.
Et une rencontre sympathique ça ne gâche rien.

Le constat est évident si la performance du produit est évidente .
S'il ne se passe rien, pas de déclic, dans les dix premières secondes c'est que l'écart de performance n'est pas assez conséquent.

Pour ma part je n'ai jamais fait la moindre publicité et c'est le bouche à oreille qui a construit la marque.
Pas besoin de showroom pour cela, les audiophiles testent et communiquent (je ne leur ai jamais demandé non plus de le faire, ils le font s'ils ont la sensation d'une réelle découverte).

La pédagogie n'est probablement pas innée chez tout le monde, mais poser des questions ne présente que le risque de recevoir des réponses.....

Pour le deuxième point oui bien sûr il s'agit d'utiliser les matériaux existants, de les choisir en fonction de leurs caractéristiques sonores.

Je n'ai qu'un seul mode de choix : calquer au mieux le son obtenu à l'instrument, que je connais depuis trente ans, mémorisé, intériorisé, et chaque choix n'a pour but que de se rapprocher de cette référence réelle et concrète.

Tout a commencé par la découverte et l'apprentissage du type de son fourni par chaque matériau indépendamment, puis combinés, afin d'établir des formules de réglage personnelles.
Qui ne sont fondées que sur le résultat le plus réaliste possible.

À la base il y a aussi un concept : aucun typage du matériel (même si la neutralité n'existe pas), aucune compensation, aucune rétention (lape moins possible...).

Les théories diverses et variées ne me concernent pas, les guerres de chapelles non plus, les préjugés techniques encore moins, seul le résultat compte, avec pour unique référence l'écoute viscérale.

Lorsqu'un préparateur d'instruments habitué à travailler pour les enregistrements, donc avec aussi le réflexe de l'écoute technique, me dit que l'espace d'un morceau il a oublié le système et s'est trouvé pris par le réalisme de l'émotion, je considère la méthode comme validée.
Spendor SP100r2
Source dématérialisée, DAC, preampli et ampli : Owl (pièces uniques hors commerce)
Interface Armature Hécate
Câblage ligne WhyNot Opus18 + CODE 224
Correction Mathaudio

Répondre