Page 1 sur 1

HDR : de la nécessité d'un décodage matériel ?

Publié : 15 avril 2016, 13:50
par spox
Bonjour,

Nouveau sur le forum et en consultation du site car à la recherche de mon premier TV UHD... donc je cogite dur...

Or, j'ai trouvé un article intéressant ce matin alors que je m'interrogeais sur l'intérêt réel du HDR : http://www.01net.com/actualites/hdr-et- ... 49476.html

Alors la question que je soumets à vos lumières : faut-il réellement un décodeur hardware pour profiter d'une image améliorée par le HDR ?

Car il me semble que nous utilisons déjà le HDR sur des jeux vidéo sur PC, sur des photos prises par nos smartphones ou APN et le tout sur des moniteurs absolument pas estampillés HDR ou "Ultra HD Premium" ! Et nous voyons déjà tous le bénéfice des photos et des environnements graphiques de nos jeux lorsque l'option "HDR" est activée...

Alors, faut-il vraiment mettre un billet de 500 en plus dans nos TV ou bien nous enfume-t'on en nous vendant à prix d'or au décodeur matériel là ou le logiciel, un bon taux de contraste et surtout l'encodage initial pourraient être suffisants ?

Un avis ?

Merci
Spox

Re: HDR : de la nécessité d'un décodage matériel ?

Publié : 15 avril 2016, 14:22
par jedi poodou
Bonjour et bienvenu sur le forum, Spox. :)

Je me faisais moi-même et d'autres forumeurs la même réflexion sur l'utilité de dépenser plus dans des écrans aux prix exorbitants. Regardes l'article ci-dessous très intéressant de Nicolas Becuwe ainsi que les commentaires de forumeurs, sur la sortie d'un nouvel écran qui va arriver et qui pourrait donner une indication pour l'avenir (à la fois pour notre passion et pour notre portefeuille).

http://www.hdfever.fr/2016/04/13/polaroid-serie-75/

Je peux d'autant plus en parler moi-même que j'ai quand même mis plus de 3000 euros dans un écran (qui en valait plus de 4000 à sa sortie), qu'il m'apporte beaucoup de plaisir, mais est-ce que je serai prêt à remettre de telles sommes dans un écran ? Je pense que non, d'autant plus que si on peut trouver de très grands écrans aux normes sans tout le "tintouin technologique" vendu avec, ça serait la meilleure solution. Une grande dalle bien conçue avec les fonctions essentielles, une bonne calibration par un pro, telle est ma réflexion actuelle sur mon futur achat pour une image encore plus grande (j'envisage les 2 mètres de diagonale).

Re: HDR : de la nécessité d'un décodage matériel ?

Publié : 19 avril 2016, 13:18
par Fender
le HDR des photos et les effets HDR des jeux video n'ont rien à voir avec le HDR en video dont on parle ici.

Dans le cas des photos il s'agit de compression de la dynamique afin de permettre de retranscrire un peu mieux les forts contrastes tout en restituant toujours dans un espace colorimétrique "classique" d'écran classique (sRGB ou AdobeRGB)
Pour le jeux video, c'est un simple effet visuel pour obtenir des images similaires aux photos dites HDR

ce qu'on appelle HDR en video, c'est une vrai augmentation de dynamique (recherchée également en photo, c'est d'ailleurs un des progrès les plus recherchés sur les capteurs maintenant que les courses aux megapixels et aux ISOs s'est un peu calmée) afin d'enregistrer plus d'information sur l'image aussi bien du côté des hautes lumières que des basses lumières ET de les restituer mieux sur un écran.

Quand c'est fait correctement, ça peut être franchement très visible.

Après, même quand le HDR est mentionné, ça ne suffit pas toujours :
- Un contenu enregistré en HDR diffusé par un écran non HDR sera soit "tronqué" dans sa dynamique (auquel cas, il y aura une forte perte de détail soit dans les hautes lumières soit dans les basses lumières, soit dans les deux), soit compressé dans sa dynamique (auquel cas, la perte est moins forte mais sur l'ensemble du spectre afin de faire rentrer toute la plage de dynamique dans une plage plus petite), c'est le dernier cas qui va ressembler aux "photos HDR" animées
- Un contenu non HDR à la base peut être traité artificiellement pour être affiché en HDR, avec une combinaison d'augmentation de la dynamique qui est un peu comme un upscale mais sur la dynamique au lieu d'être sur la résolution (ce mode peut être plus ou moins automatisé, à voir le résultat en réel), et en ajoutant des informations artificiellement (notamment dans les hautes lumières) pour rendre certains détails plus flatteurs (typiquement rendre plus réaliste des réflexions sur des métaux ou sur l'eau, ou des effets lumineux type flammes/explosions qui bénéficient bcp de ce type de traitement, mais dans ce cas, ça nécessite du travail de post-production)

Re: HDR : de la nécessité d'un décodage matériel ?

Publié : 19 avril 2016, 13:27
par Fender
ah et sinon, l'article mélange tout.

S'il est effectivement possible qu'un bon mastering HDR et un bon "downsampling" vers le SDR donne des résultats tout à fait intéressants (possiblement un peu meilleur que le SDR de base), un écran HDR reste indispensable pour profiter réellement du HDR

Par ailleurs, la plupart des premiers films HDR à sortir seront trompeurs de ce côté là puisqu'il s'agit de prise de vue SDR "augmentées", donc à part quelques effets ajoutés, et une allure générale plus punchy, il n'y a pas de raison d'avoir une différence importante.

Par contre, quand les prises de vues et le mastering seront complètement HDR, une restitution SDR du contenu se fera forcément avec de la perte de détail que ce soit par troncature (perte uniquement dans le haut et/ou le bas) soit par compression (écarts de dynamique réduits sur tout le spectre)

Re: HDR : de la nécessité d'un décodage matériel ?

Publié : 19 avril 2016, 13:39
par spox
Ok Fender, merci.

C'est tellement technique que je n'ai pas tout compris mais je te fais confiance ; sans un écran HDR, le contenu HDR que j'essaierai de lui faire afficher sera dégradé. Ok.

Reste à savoir :
- Si cette dégradation sera réellement gênante, visible pour le commun des mortels,
- Si l'image, sans l'option HDR, sera réellement aussi moche que ça au cas ou je décide de m'en passer,
- Si nous ne serons pas en 2034 au moment ou les prises de vue seront en HDR...

J'augmente le trait, j'en suis conscient.

Ceci dit, l'article n'est pas si mensonger que ça si tu dis que "il est effectivement possible qu'un bon mastering HDR et un bon "downsampling" vers le SDR donne des résultats tout à fait intéressants" : ça va dans le sens de l'article.

Bref, que tous ceux qui ont eu l'occasion de comparer une video en HDR, en SDR, sur un écran HDR ou pas témoignent !

Est-ce que l'option vaut son prix (actuel) ?
Merci !

Spox

Re: HDR : de la nécessité d'un décodage matériel ?

Publié : 10 août 2017, 09:07
par jangai
Fender a écrit : Par contre, quand les prises de vues et le mastering seront complètement HDR, une restitution SDR du contenu se fera forcément avec de la perte de détail que ce soit par troncature (perte uniquement dans le haut et/ou le bas) soit par compression (écarts de dynamique réduits sur tout le spectre)
Pas tout fait vrai à ma compréhension car parmi les 3 procédés HDR à la mode actuellement (HDR10, Dolby Vision et Hybrid Log Gamma), un est spécifiquement conçu pour les "médias temps réel" (TV ) en n'obligeant pas à disposer DE 2 CANAUX DE TRANSMISSION pour conserver le max de qualité À LA FOIS pour ceux qui sont équipés HDR et sont qui sont seulement SDR.
Ce procédé est le HLG (hybrid log gamma) et les TV ne le supportent en gros que depuis 2017 ou par une maj de firmware (cas de mon LG OLED C6V qui vient d'être maj pour ça)... Deux fichiers test sont dispo sur 4kmedia.org (de mémoire pour deux déjà équipés.
Pour moi qui "chasse la chose" depuis plus d'un an, le HDR (associé avec l'élargissement de l'espace colorimétrique vers REC2020) apporte réellement une grosse "claque" avec "des images à tomber" en en faisant une des (sinon la) plus grosse amélioration des procédés de télévision de ces dernières années au moins égale au passage de la HD à l'UHD !
Ceci bien sûr à condition qu'il s'agisse de "HDR natif" et non "refabriqué", genre cadré avec des caméras RED ou équivalent (s'il y en a). Ces avis n'engagent que moi, bien sûr, et n'ont comme objectif que de "mettre un peu de lumière" dans ces évolutions chaotiques, terme médian entre une concurrence sans pitié des acteurs et les inventions étonnantes des ingénieurs au delà desquelles un acheteur moyen des équipements a très peu de chance de s'y retrouver…