La musique classique....

opiumdna
Messages : 629
Inscription : 01 mai 2012, 10:11

Re: La musique classique....

Message par opiumdna » 22 décembre 2015, 11:42

Ah ouais, je connaissais pas le bonhomme sous cet angle ^^ Merci beaucoup pour tes conseils :)
Panasonic 50ST50, Oppo 103EU, Yamaha RX-A1020,PS3, Freebox V6, Ensemble Dali Zensor 7, Fiio X3 V2 + Audio-Technica ATH-MSR7

Avatar de l’utilisateur
Pierre d'Ardèche
Messages : 17
Inscription : 20 décembre 2015, 12:15
Localisation : Ardèche
Contact :

Re: La musique classique....

Message par Pierre d'Ardèche » 22 décembre 2015, 12:52

Perso je ne suis pas croyant et justement ce n'est pas très romantique: Par contre Bruckner avec cet idéal de pureté et de spiritualité cela m'apparait comme l'inspiration même du Romantisme. Les grands romantiques allemands ainsi que des pays de l'est ou du nord ont su exalter la "Création " et l'"Humain" comme Victor Hugo ou Berlioz ou Verlaine mais avec plus de profondeur, plus de puissance ( Berlioz mis à part ) plus de lumière divine(!). Ils ont eu un ressenti de la Nature, des Eléments naturels et de la Grandeur de l'humain.
Forcément cela n'a pas grand chose de commun avec la vie des stars de la Pop ! mais Madonna n'est pas vraiment une romantique ni Jimi Hendrix quelque soit leur croyance et leur valeur et même si leur vie est un roman souvent tragique.

Je ne suis pas forcément sensible à tout cela: en fait je suis juste mélomane et ce qui me rapproche des romantiques c'est que seule mes émotions me guident. Je n'analyse pas les oeuvres et les démonstrations des critiques me laissent parfaitement indifférent ainsi que les grosses biographies des exégètes. La vie privée des artistes ne m'intéresse pas seules leurs oeuvres peuvent m'émouvoir.

Je ne recherche jamais quelle est la meilleure interprétation car cela est subjectif et peut varier selon l'humeur du moment: je préfère prendre plaisir à écouter SANS JUGER différentes versions ( ainsi pour les 4 saison; ainsi pour la 6èm de Beethoven; ainsi pour les suites pour violoncelle de Bach ...)

J'ai découvert Bruckner en écoutant France Musique ( je suis accro à cette station qui a un son fantastique, encore meilleur que BBC ) lors d'une émission justement consacrée au romantisme. De fait j'ai acheté l'ensemble des symphonies mais avec des interprètes différents pour chacune.
Bien qu'il soit de bon ton aujourd'hui de décrier Karajan, ce sont souvent ses interprétations que j'écoute en premier et si l'oeuvre me touche alors j'essaie une autre version. Ainsi en est il de la 9èm de Brukner. ou de la 10 èm de Shostakovitch.

J'ai plusieurs systèmes Hifi et la même oeuvre sur différents systèmes laisse apparaitre des détails, ou des mises en reliefs: ainsi un même orchestre écouté différemment dévoile des qualité insoupçonnées...!
Système 1: Audio Analogue Maestro Grand Intégré + Magnepan MG 3.6 et 1.7 + Cd Audio Analogue Crescendo
Système 2: Crimson 630 E + Shaman Audiofolia + JMLab Aria 926 + Vincent Cd S1.1 (Hybride) + écran Panasonic

Avatar de l’utilisateur
Maxwyme
Messages : 197
Inscription : 03 décembre 2015, 10:58

Re: La musique classique....

Message par Maxwyme » 22 décembre 2015, 13:57

Pierre d'Ardèche a écrit :Perso je ne suis pas croyant et justement ce n'est pas très romantique: Par contre Bruckner avec cet idéal de pureté et de spiritualité cela m'apparait comme l'inspiration même du Romantisme. Les grands romantiques allemands ainsi que des pays de l'est ou du nord ont su exalter la "Création " et l'"Humain" comme Victor Hugo ou Berlioz ou Verlaine mais avec plus de profondeur, plus de puissance ( Berlioz mis à part ) plus de lumière divine(!). Ils ont eu un ressenti de la Nature, des Eléments naturels et de la Grandeur de l'humain.
C'est toujours une notion difficile à mettre sur la table, chacun interprète le romantisme à sa sauce... Ce que l'on retrouve communément chez les plus célèbres des "romantiques", c'est à mon sens, avant toute spiritualité, cette relation impétueuse face à l'amour, souvent tragique, et déraisonnable au plus haut point. Quand Berlioz cesse toute activité pour traverser toute l'Europe afin d'aller déclarer sa flamme à une parisienne avant de se prendre un vent monumental puis de composer un opéra dans la foulée, moi je trouve ça romantique, sa musique est à cette image je trouve... à la fois passionné, léger, orageux et dangereux. C'est pour cette raison que je classe Bruckner dans une autre case, un romantisme d'une autre forme... cet homme n'a eu qu'un seul but dans la vie, Dieu et la musique qui lui est dédiée. Une autre forme de passion, complètement monomaniaque. Que l'on soit croyant ou pas n'entre pas dans l'équation, je ne fais que rapporter les aveux-mêmes du maître, d'une grande humilité d'ailleurs.

M'enfin, je ne prétends pas détenir de vérité universelle là-dessus, juste une petite interprétation ;)

Concernant Karajan, il est comme tu le soulèves l'interprète de premier choix pour la découverte d'une oeuvre. Hormis ses tendances à adoucir les attaques et à privilégier le "beau" son au détriment de certains passages sensés être violents, c'est souvent de la partition pure et dure, bien enregistrée et sans surprises notoires. Jamais je ne décrierai le bonhomme, il a été et restera une référence sur bien des répertoires (Beethoven & Sibelius en tête), le bashing qu'il a pu subir de la part des mélomanes élitistes (des gens complètement fermés quoi) vient davantage de l'image je pense... beau gosse sur moto vintage, costumes impeccables, coureur de jupons, il a sans doute été l'instigateur du star-system dans la musique classique.

opiumdna
Messages : 629
Inscription : 01 mai 2012, 10:11

Re: La musique classique....

Message par opiumdna » 22 décembre 2015, 15:38

Merci à vous deux pour votre prose. C'est étrange mais je me suis toujours un peu moqué de savoir si telle ou telle interprétation pouvait être meilleure. Du fait que d'une part, et ça va peut-être vous paraitre idiot mais quand j'écoute une œuvre pour la première fois, je ne vais pas chercher à découvrir la même œuvre dirigée différemment. Je suis plus dans une bonne prise de son. Pour la simple raison que j'ai toujours considéré que la première est la meilleure. A force de l'entendre, on s'identifie à elle et on a pas forcément envie que cela change.
Je veux dire par là que certaines œuvres sont jouées plus rapidement ou lentement que d'autres. Certaines sont plus violentes à des endroits précis et d'autres non.
Comment peut-on savoir si cette musique est correctement interprétée ? Nous ne sommes pas dans la tête du compositeur (sauf si encore vivant). Comment savoir qu'à un passage en particulier le compositeur voulait que ça soit joué comme il le voulait ? Je sais bien que sur les partoches, on y indique le rythme et annotations ( fortissimo, allegro, scherzo etc...) cette manière d'appréhender n’importe quelle œuvre était -elle le désir de son créateur ?

J'espère que je me suis montré compréhensible

ps: je n'ai jamais vu la partition d'un chef d'orchestre. Mis à part qu'il a toutes les portés des instruments, existe-t-il des annotations sur ce type de partitions ?
Panasonic 50ST50, Oppo 103EU, Yamaha RX-A1020,PS3, Freebox V6, Ensemble Dali Zensor 7, Fiio X3 V2 + Audio-Technica ATH-MSR7

Riquet
Messages : 42
Inscription : 30 mars 2015, 15:18
Localisation : Gironde

Re: La musique classique....

Message par Riquet » 25 décembre 2015, 17:43

Image

Bonsoir et joyeux Noël à tous,

Je voudrais ajouter cette version fascinante des symphonies de Anton Bruckner chez NAXOS par un chef d'orchestre viennois peu connu, spécialiste de ce compositeur, Georg Tintner, qui s'est suicidé en 1999 à 82 ans juste après avoir achevé cette intégrale, alors qu’il luttait déjà depuis plusieurs années contre un cancer incurable.

L’interprétation de Georg Tintner, de nombreuses fois récompensée, est une vraie réussite et son courage, à la mesure du gigantesque défi que représente cette intégrale, force l’admiration.

Cette version vraiment complète, puisqu'elle inclut la symphonie No. 00 "Symphonie Etude" et la Symphony No. 0 "Die Nullte", a le mérite d’être sobre, fluide, sans emphase et donc toujours très agréable à écouter, même pendant certains passages qui pourraient paraître lourds, fracassants ou interminables à certains. Mais c’est là toute la magie de Georg Tintner, qui, grâce à une parfaite maîtrise de l’orchestre (le Royal Scottish National Orchestra ou le National Symphony Orchestra of Ireland) et une connaissance approfondie de la musique de Bruckner, exécute admirablement toutes ces oeuvres en respectant un savant équilibre harmonique que pourra apprécier tout mélomane non rompu à cette musique écrite par un compositeur avant tout organiste (et très pieux). Ceci s’entend très clairement dans sa façon de composer ses symphonies grandioses où les cuivres prédominent fortement, ce qui n’est pas sans rappeler l’imposant instrument aux nombreux registres et tuyaux résonnant majestueusement dans une cathédrale.

Cette intégrale est d’autant plus intéressante et émouvante que Georg Tintner, en excellent pédagogue, a lui-même participé à la rédaction de la plupart des livrets accompagnant chaque CD. Ainsi, on y apprend une multitude de détails techniques sur l’orchestration, sur la façon de diriger l’orchestre (pour ces enregistrements, les seconds violons ont été placés à la droite du chef d’orchestre, afin de favoriser l’effet « antiphonal » ou antiphoné entre les premiers et seconds violons que Bruckner désirait entendre) et sur les différentes versions et éditions de ces symphonies dont la plupart furent maintes fois remaniées par le compositeur perfectionniste, avec l’aide aussi de ses étudiants (ainsi, il existe trois versions du finale de sa 4ème symphonie, dont la seconde baptisée « Volksfest » fait partie de cette intégrale).

C’est donc surtout une intégrale où l’on sent profondément l’implication de Georg Tintner qui s’est donné corps et âme dans cette monumentale entreprise. Elle se distingue par l’étonnante qualité des enregistrements qui sonnent très naturel, allant de pair avec la sobriété de son interprétation, ainsi que par l’apport musicologique personnel du chef d’orchestre.

J’avoue que je chéris tout particulièrement cette intégrale qui, pour moi, occupe une place à part dans la discographie brucknérienne, même si j’apprécie aussi d’autres versions, notamment sur SACD par le LSO par exemple, mais pour des raisons différentes.

Ceux ou celles qui souhaitent s’immerger totalement dans cet univers peuvent commencer par la magnifique symphonie N°4, étant donné qu’elle porte le qualificatif « romantique » et que justement Anton Bruckner incarne avec son élève, Gustav Mahler, le romantisme à son apogée. La 2ème (que je réécoute actuellement), la 3ème (très wagnérienne) et la 7ème sont aussi toutes très belles…
Même si on n’est pas personnellement croyant, on ne peut qu’être admiratif et se réjouir que la foi ou l’expérience mystique ait pu inspirer ces œuvres sublimes (et beaucoup d'autres) qui nous réconfortent dans notre besoin naturel d’humanité.

Au lieu d’acheter l’intégrale, Il est possible de se procurer la symphonie de son choix, car chacune est heureusement encore disponible à la vente séparément avec sa propre documentation.

J’en profite pour vous souhaiter à tous de joyeuses fêtes et une bonne année 2016, en musique si possible (et longue vie à HDfever et son forum très cool!!!).
HC:Panasonic TX P50VT30E/OPPO 105EU/ampli AV??/Atohm Sirocco3+Sirocco1+SiroccoC/câbles Atohm Zef
HiFi:1-Marantz SA-15S1/Systemdek IIX900/Creek T43/ampli Roksan K2/Sirocco 3
2-Marantz CD72/ampli Audiolab 8000A/Rogers LS6a

Avatar de l’utilisateur
Pierre d'Ardèche
Messages : 17
Inscription : 20 décembre 2015, 12:15
Localisation : Ardèche
Contact :

Re: La musique classique....

Message par Pierre d'Ardèche » 28 décembre 2015, 22:23

V2 beaux livres avec Cd et DVD chez Alia Vox sur 2 sujets passionnants traités avec maestria par Jordi Savall avec une qualité de son, d'images vidéo et d'iconographie impeccables.
Autres avantages: les livrets explicatifs sont en français (!) ainsi que dans d'autres langues dont le catalan évidemment.
Pièces jointes
Borgia.jpg
Borgia.jpg (307.12 Kio) Consulté 3302 fois
Cathares.jpg
Cathares.jpg (43.76 Kio) Consulté 3302 fois
Système 1: Audio Analogue Maestro Grand Intégré + Magnepan MG 3.6 et 1.7 + Cd Audio Analogue Crescendo
Système 2: Crimson 630 E + Shaman Audiofolia + JMLab Aria 926 + Vincent Cd S1.1 (Hybride) + écran Panasonic

Avatar de l’utilisateur
Pierre d'Ardèche
Messages : 17
Inscription : 20 décembre 2015, 12:15
Localisation : Ardèche
Contact :

Re: La musique classique....

Message par Pierre d'Ardèche » 04 janvier 2016, 13:13

Je nous souhaite une excellente Année 2016 avec de bonnes musiques, de beaux concerts et des disques bien enregistrés.
Et puis aussi une bonne santé et suffisamment d'argent pour nos plaisirs coûteux ! Que la Vie nous soit douce.

J'aime beaucoup les suites pour violoncelle seul de J.S. Bach et ma préférée est celle de Paul Tortellier: peut être parce que c'est avec elle que j'ai découvert ces suites. Mais j'aime bien aussi l'interprétation de YoYo-Ma; et puis Pablo Casals et tant d'autres...Quelle est celle que vous préférez ?
Pièces jointes
Yo Yo Ma .jpg
Yo Yo Ma .jpg (8.36 Kio) Consulté 3274 fois
Paul Tortelier .jpg
Paul Tortelier .jpg (21.45 Kio) Consulté 3274 fois
Système 1: Audio Analogue Maestro Grand Intégré + Magnepan MG 3.6 et 1.7 + Cd Audio Analogue Crescendo
Système 2: Crimson 630 E + Shaman Audiofolia + JMLab Aria 926 + Vincent Cd S1.1 (Hybride) + écran Panasonic

Riquet
Messages : 42
Inscription : 30 mars 2015, 15:18
Localisation : Gironde

Re: La musique classique....

Message par Riquet » 17 février 2016, 17:48

Bonjour à tous,

Ayant vécu plusieurs années à Cambridge, je me devais de vous informer de ce qui est probablement le premier enregistrement en Dolby Atmos de musique classique sur un blu-ray audio. Il s’agit d’une œuvre de Gabrieli par le chœur du King’s College enregistrée dans la fameuse chapelle de King’s College.
La musique de Gabrieli avec ses effets de chœurs se répondant (précurseurs de la spatialisation du son) et l’acoustique du lieu, le résultat doit être impressionnant…
Peut-être que Gabrieli, compositeur italien de la deuxième moitié du 16ème siècle, aurait apprécié l'utilisation du Dolby Atmos pour la reproduction de sa musique polyphonique hautement sophistiquée pour l'époque.
http://andreweverard.com/2015/12/07/the ... struments/
http://www.whathifi.com/news/dolby-reve ... disc-atmos
HC:Panasonic TX P50VT30E/OPPO 105EU/ampli AV??/Atohm Sirocco3+Sirocco1+SiroccoC/câbles Atohm Zef
HiFi:1-Marantz SA-15S1/Systemdek IIX900/Creek T43/ampli Roksan K2/Sirocco 3
2-Marantz CD72/ampli Audiolab 8000A/Rogers LS6a

Avatar de l’utilisateur
Togirix
Messages : 188
Inscription : 03 février 2016, 20:45
Localisation : Strateburgo

Re: La musique classique....

Message par Togirix » 05 mars 2016, 23:36

Petite question aux spécialistes (que je ne suis pas...du tout).

Vous me conseillez quelle version du requiem de Fauré ?
J'aime beaucoup, mais en naviguant un peu sur Qobuz j'y ai découvert une foultitude de versions....
HiFi: Rotel AR-12/RCD-12, Moon Mind 180, Triangle Antal XS.
HC: Rien

Avatar de l’utilisateur
LLZZ
Messages : 3
Inscription : 08 janvier 2014, 17:20

Re: La musique classique....

Message par LLZZ » 06 mars 2016, 11:23

Deux versions du Requiem de Fauré ont ma préférence : Par Corboz chez Erato (1972) et par Giulini chez Deutsche Grammophon
Sources BD Panasonic DMP-BDT500, CD Rega Jupiter, Tuner Akai AT-2400, Dock iPod Wadia 170i, MacBook Pro & Audirvana
DAC Benchmark DAC1, Rega Io Amplis Micromega Minium AVP, Micromega IA-60 HP Rega RS5
Câbles DNM, Stereovox VP Epson EMP-TW680

Répondre